La native d’Erbrée remporte le concours général des métiers

« C’est de ma faute ! s’exclame Sylvie Harnois, avec un grand sourire. J’avais Eugénie comme élève de première et je me suis dit qu’elle avait le profil… et le potentiel ».

« J’ai dit oui, je n’avais rien à perdre », enchaîne Eugénie Jeuland, les yeux brillants. Scolarisée depuis le CP à Jeanne-d’Arc Vitré, cette année en terminale bac pro commerce, elle est aujourd’hui, après deux épreuves très exigeantes, première de France au concours général des métiers.

Choisie par un jury de 11 personnes parmi 172 candidats issus de toutes les régions, elle se retrouve ce 6 juillet 2023 sur le podium dans l’amphithéâtre le plus prestigieux de la Sorbonne.

Un dossier de 40 pages sur le magasin Auchan

Eugénie Jeuland et Sylvie Harnois ont préparé ce concours une bonne partie de l’année, sous la forme d’un tutorat. D’abord l’épreuve écrite, un dossier de 40 pages qui, cette année, est tombé sur le magasin Auchan, une problématique autour du développement durable, de la gestion des déchets.

« Pour préparer ça, raconte Eugénie Jeuland, il a fallu que j’apprenne à m’organiser et à synthétiser, tout est une question de méthodologie. Les connaissances, je les avais, c’est le même programme qu’en Bac Pro. C’est Sylvie qui m’a entraînée, guidée dans tout cela. »

Ensemble, elles ont repris les anciens dossiers, appris à faire des réponses structurées, à être rapide, efficace. Et le travail a payé. Eugénie Jeuland a été sélectionnée pour passer l’oral. « Elle était parmi les 8 sélectionnées sur 172 », explique fièrement Sylvie Harnois.

Mais reste l’oral, la partie la plus difficile. « Pour bien préparer l’oral, je lui ai organisé un rendez-vous à Auchan. D’expérience et parce que l’écrit était sur Auchan, je savais que ce serait le partenaire du concours et donc que l’oral tomberait sur ça. »

Les voilà parties au Mans, un après-midi de mai. « On sentait que la thématique allait être sur le développement durable, raconte à son tour Eugénie. On a rencontré un responsable RSE. »

Le jour J

Vient ensuite le jour J, le jour de l’oral. Et les pronostics sont les bons. Après quatre heures de préparation où elle doit trouver un moyen de valoriser les produits à dates courtes, Eugénie Jeuland se retrouve devant le directeur du magasin Auchan de Fontenay-sous-Bois. « J’étais debout, décrit-elle, j’avais un micro, j’étais filmé et en fait, il y avait 10 membres du jury qui regardait l’entretien sur écran et que j’ai rejoint ensuite pour une salve de questions. Et là, catastrophe, j’ai perdu le fil, j’ai eu le sentiment de me perdre dans mes notes, j’ai paniqué. » «

 Au retour de Paris, dans la voiture, elle était liquéfiée », témoigne Sylvie Harnois. Elles ne débriefent qu’à peine, les semaines passent, jusqu’à la grande nouvelle : Eugénie Jeuland est lauréate ! Première de France.

Pour Laurence Botreau, directrice du lycée professionnel Jeanne d’Arc Vitré, c’est une joie immense et un vrai signe d’espérance. « Les jeunes qui arrivent en lycée pro sont parfois cassés. Notre rôle, c’est de les accompagner, pour qu’ils s’épanouissent et qu’ils réussissent. Quelle joie de voir Eugénie sur le podium ! »

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.